Face A

Language is easy but talking is not

mardi 7 octobre 2014

On tombe, on se relève à nouveau
On se brûle à chaque instant
On ment comme on respire
Sans craindre le pire
Mais la lumière nous attend.

 

Ce refrain-là aussi, que j’avais déjà cité il y a 10 ans… il est on ne peut plus approprié aujourd’hui, à cet instant même en plein cœur de la nuit, à la différence qu’il me faudrait remplacer lumière par poussière pour exprimer la juste place qui me revient.

 

 

(Car oui, évidemment, bien sûr que je suis revenu vers lui. Comment aurait-il pu en être autrement ?…)

 

Posté à 03:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire