Face A

Language is easy but talking is not

mardi 27 février 2007

7

Ce soir, cette nuit, tard, vers le petit matin, il y aura sept ans que dans l'obscurité d'une boîte de nuit, un garçon m'a pointé du doigt en glissant quelques mots à l'oreille de son ami et que j'ai quitté mon tabouret pour m'approcher de lui avec un sourire. Ce garçon, cet homme partage encore mon lit et dort encore paisiblement à l'heure où je trace ces quelques lignes. Nous tentons encore chaque jour d'apprivoiser ce lien sauvage qui nous unit, ce lien touffu qui se densifie chaque jour, toujours plus complexe.Hier soir, alors... [Lire la suite]
Posté par disparu à 09:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 20 février 2007

Dans toute la grisaille de ce tiède hiver émergent quelques lueurs bêtes. Ainsi l'autre matin où, comme tous les jours, je m'extirpe péniblement de ses bras pour enfiler un pull et un pantalon dans la pénombre et quitter silencieusement la chambre. Je pose la main sur la poignée.Biquet ?Oui.Je t'aime.Le calendrier indiquait le quatorze février. L'hiver nous rapproche dans sa laideur. Le ras-le-bol nous gagne tous les deux ; cherchons, cherchons un ailleurs où aller, cette île du Nord de l'Allemagne, cette ville un peu plus proche, une... [Lire la suite]
Posté par disparu à 10:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 7 février 2007

Péniblement assis devant mon clavier, le travail n'avance pas. Une phrase par ci, une autre par là, les yeux lourds et la tête qui tourne. J'ai pourtant dormi tard ce matin. Confusion. C'est le mot qui caractérise assez bien ces journées-ci, ce début d'année morose et chaotique, quelque part. Comme un long sommeil peuplé de rêves agités dans lesquels on se débat mollement, avec de temps à autre une lueur, un sursaut et un réveil brutal, puis on replonge, incapable de se défaire de l'emprise des songes et de la douce chaleur du... [Lire la suite]
Posté par disparu à 15:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 5 février 2007

La semaine qui s'est achevée hier n'a décidément été faite que de contrariétés. Banales, simplement agaçantes, exaspérantes ou déchirantes.De la panne de connexion avec visite d'un technicien à l'annonce du décès d'une connaissance, en passant par une journée de travail continue de 8 h à 3 h du matin ou une facture de 4000 Euros d'électricité (pour un mois) qui a fini vendredi soir par avoir raison des nerfs de mon homme, je suis content qu'elle se soit achevée hier par un petit miracle aussi prosaïque mais tellement réconfortant :... [Lire la suite]
Posté par disparu à 17:45 - Commentaires [5] - Permalien [#]
vendredi 2 février 2007

Und was mir bleibt ist Dein Gesicht…

Une femme disparaît brutalement de mon petit univers virtuel, et se porte en messagère de cette funeste nouvelle une jeune fille fougeuse et amoureuse qui voit sa vie soudain brisée en plein vol. La simplicité et la force de ses mots m'émeuvent aux larmes. Für Dich den schönsten BlickMein AugenblickFür Dich den letzten BlickMein AugenblickFür DichImmer nur für Dich.
Posté par disparu à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 29 janvier 2007

6

C'était hier. Je n'y ai pas pensé de la journée, me dis-je.Pourtant, ces derniers jours, consciemment ou non, je n'ai cessé d'y penser.Cet acharnement à télécharger et à réécouter ces vieux disques de Paul Mac Cartney ; ce regard avant-hier midi, le mien, qui se posait sur ces quelques objets dont je faisais le bref inventaire, me remémorant le jour où j'avais pris la voiture et parcouru plusieurs centaines de kilomètres pour aller les récupérer, comme un voleur, un pilleur de tombe. Pas grand chose, un livre, une statuette, une... [Lire la suite]
Posté par disparu à 09:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 25 janvier 2007

Merci

Je reçois à l'instant un superbe cadeau de Kitty, qui a réalisé pour ma nouvelle Tetsuo une très belle et très personnelle illustration dont voici un extrait. Mille mercis à toi.
Posté par disparu à 14:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 22 janvier 2007

Le nez dans le guidon, au cœur de cet hiver qui n'en est pas un. J'ai tenté ce week-end de finir mes comptes de l'année écoulée et me suis arrêté à juillet. La suite au plus vite, la comptable attend déjà mon grand cahier. Sinon : rien.Quelques trucs, des machins, trois fois rien, des pensées, des envies et des idées qui ne seront certainement jamais concrétisées. L'appel du large est revenu chez nous, envies d'exil, mais résisteront-elles ? J'ai choisi de ne plus m'enthousiasmer trop vite. Comme me le rétorquait mon homme hier... [Lire la suite]
Posté par disparu à 11:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]
dimanche 7 janvier 2007

La perspective de ce rendez-vous d'août a fait ressurgir en moi la nuit dernière, alors que j'attendais le sommeil, des souvenirs drôles et irréels.Comme celui, hilarant épisode, où je fus contacté par un magazine féminin dans le cadre d'une enquête du type Comment les hommes européens vivant en Allemagne s'y prennent-ils pour séduire les Allemandes ?N'osant pas raccrocher au nez de cette charmante jeune femme qui disait avoir eu mon numéro par une connaissance dont je n'avais pas saisi le nom, je me soumis de bonne grâce à un... [Lire la suite]
Posté par disparu à 17:31 - Commentaires [6] - Permalien [#]
samedi 6 janvier 2007

L'un des avantages d'avoir un chien, outre le minimum d'exercice physique que cela m'apporte, c'est que je redécouvre mon quartier et la périphérie de ma petite ville. J'ai toujours été fasciné par la topographie, je pourrais passer des heures à consulter des cartes et des atlas, des plans de villes ou des vues aériennes.Ici, la maison étant en bordure du canal qui marque la sortie de la ville, je me retrouve rapidement dans un paysage des plus typiques, tout d'abord digne d'un roman de Simenon, aux plus proches abords du quartier :... [Lire la suite]
Posté par disparu à 17:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]