Face A

Language is easy but talking is not

lundi 23 juillet 2007

The chain round your neck will strangle you soonAll that you still concealThe gum that you chew will suffocate youSecrets you should reveal…Cette superbe chanson me bouleverse depuis ces jours de 1998 où, secrètement amoureux, je découvrais Jay-Jay Johanson pour mieux me rapprocher d'un garçon à la beauté stupéfiante.J'ai toujours eu l'impression que c'est à moi que s'adressaient ces quelques lignes, criantes de lucidité à mon égard. Non que j'aie à proprement parler des secrets que je taise, mais il m'a toujours été difficile, comme... [Lire la suite]
Posté par disparu à 17:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 27 février 2007

7

Ce soir, cette nuit, tard, vers le petit matin, il y aura sept ans que dans l'obscurité d'une boîte de nuit, un garçon m'a pointé du doigt en glissant quelques mots à l'oreille de son ami et que j'ai quitté mon tabouret pour m'approcher de lui avec un sourire. Ce garçon, cet homme partage encore mon lit et dort encore paisiblement à l'heure où je trace ces quelques lignes. Nous tentons encore chaque jour d'apprivoiser ce lien sauvage qui nous unit, ce lien touffu qui se densifie chaque jour, toujours plus complexe.Hier soir, alors... [Lire la suite]
Posté par disparu à 09:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 11 juillet 2006

2- In the Backseat

Arcade Fire - In the Backseat (Funeral, 2005) Le hasard de la lecture aléatoire. Dans le TGV, alors que la nuit défile derrière la vitre et que je suis accoudé dans la voiture-bar, un verre de bière devant moi, mon baladeur joue cette poignante chanson. Pour la première fois, j'en écoute le texte, un frisson me parcourt l'échine alors que je ploie sous la voix déchirante du refrain.Samedi matin, j'ai toujours cette chanson dans la tête. Complexe funéraire, cousins oubliés, inconnus en larmes, mon frère et moi restons à... [Lire la suite]
Posté par disparu à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 8 février 2006

You only tell me you love me when you're drunk

Pet Shop Boys, You only tell me you love me when you're drunk (Nightlife, 1999) L'année de F., qui cet été-là m'a fait redécouvrir les Pet Shop Boys que je vouais aux gémonies et que je n'ai de cesse de réécouter depuis. La symbiose parfaite de la dance et de la mélancolie, avec classe. Et une chanson qui me parle à plus d'un titre.
Posté par disparu à 15:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 28 décembre 2005

Mon enfance

En écho à cette note d'hier, et parce que c'est elle et parce que c'est tout. Barbara, Mon Enfance (Le Soleil noir, 1968)
Posté par disparu à 14:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 10 décembre 2005

Little Water Song

Ute Lemper, Little Water Song (Punishing Kiss, 2000) Lorsque j'ai demandé au vendeur de la Fnac de Toulouse à écouter ce disque et que je me suis retrouvé au milieu du magasin le casque sur les oreilles, je ne m'attendais pas du tout à une telle claque. Je cherchais au départ les enregistrements qu'Ute Lemper avait faits des chansons de Kurt Weill, et ne les ayant pas trouvés, mon attention avait été attirée par cette pochette qui annonçait des compositions de Nick Cave, Divine Comedy, Elvis Costello ou Phil Glass. L'émotion... [Lire la suite]
Posté par disparu à 16:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 6 décembre 2005

Swelters

Vic Chesnutt, Swelters (About to choke, 1996) (Hiver 1996-1997)Cette musique m'accompagne dans la déprime et l'enfermement : je ne sors plus de ma chambre, la nuit tombe à 16 heures, Hambourg est recouverte d'une épaisseur de neige insondable. Je déteste mon colocataire qui me le rend bien, l'ambiance est tendue dans l'appartement, nous évitons le plus possible de nous croiser. Je déteste l'Allemagne, je déteste les Allemands, je ne veux plus entendre parler un seul mot d'allemand autour de moi. J'ai dépensé une fortune à la... [Lire la suite]
Posté par disparu à 16:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
dimanche 4 décembre 2005

Meat

Où l'on parle de tout sauf de Chris Knox. Chris Knox, Meat (Croaker, 1991) « Je crois que pour comprendre la musique de Chris Knox, il faut avoir pris quelques rails de coke », m'avait dit Camille en me tendant cette cassette enregistrée que j'avais ensuite repiquée. J'aimais bien Camille, sans vraiment le connaître. Déjà, j'aime d'emblée les garçons qui s'appellent Camille, c'est comme ça. Et puis ce Camille-là, c'était mon inconnu des concerts : la première fois que je l'avais remarqué, c'était pour mon tout... [Lire la suite]
Posté par disparu à 16:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 26 novembre 2005

2 von Millionen von Sternen

Où la voiture se prête décidément bien aux hypnoses musicales. Un moment de flottement comme je les aime, sur l'autoroute qui nous ramène de Cologne vers la Belgique et la France. En face, un tracé rectiligne, la pluie. Dans la voiture, pas un mot. Intérieurement, je jubile.J'ai trouvé ma chanson, celle qui va me faire entrer dans l'hiver tout en douceur, et m'y accompagner. 2raumwohnung, 2 von Millionen von Sternen (Kommt zusammen, 2001)
Posté par disparu à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 9 novembre 2005

Oh my lover

PJ Harvey, Oh my lover (Dry, 1992) Première chanson du premier album, première claque de celle qui est immédiatement devenue la femme de ma vie.Poils sous les bras et rimmel qui coule, rageuse, crue, provocante et émouvante, elle chante l'amour et le sang, les règles et le sexe, et se métamorphose au cours des albums suivants pour devenir la plus belle femme du monde, avec toujours la même rage mais de plus en plus de classe. Polly Jean, je t'aime.
Posté par disparu à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]